samedi 22 mars 2014

Ce qui n'est pas écrit (Rafael Reig)

















Carmen et Carlos sont séparés depuis plusieurs années. Suite à l'alcoolisme et au comportement violent de Carlos, Carmen lui a interdit pendant toute une année de voir régulièrement leur fils Jorge, aujourd'hui âgé de 14 ans. Mais Carlos semble s'être assagi et Carmen lui permet de l'emmener en randonnée en montagne pour le week-end. A peine sont-ils partis qu'elle découvre un manuscrit que lui a laissé Carlos. Le titre en est Sur la femme morte et il arbore une étrange dédicace : Pour C.M, in memoriam. Au fur et à mesure qu'elle avance dans la lecture du récit, hyper violent, Carmen se sent de plus en plus inquiète. Quel message Carlos essaie t'il de lui faire passer ? Et pourquoi ni le portable de son ex-mari ni celui de son fils ne répondent ? 

Ca commençait plutôt bien avec un récit qui semblait partir sur les traces du fameux Sukkwan Island mais autant le dire tout de suite, ce début prometteur ne tient pas ses promesses... en tout cas pour moi, et je n'ai pas aimé ! C'est rare que je dise ça d'un livre mais j'ai lu celui-ci avec un déplaisir grandissant et un malaise persistant tant c'est glauque, violent, malsain et plombant !!! De nombreux sujets sont abordés : le désamour au sein du couple, les failles et les faiblesses mal digérées de chacun, les difficiles relations parents/enfants, le poids de la frustration et les rancunes que cela génère, les ambitions déçues... mais tout est l'objet de redites constantes et ça finit par se mordre la queue sans plus nous avancer. Et le thème principal, celui qui aurait du être le plus passionnant, à savoir le pouvoir manipulateur d'un auteur et ce que le lecteur projette de lui-même dans la lecture d'un roman, subit le même traitement. Répété sans nuances ad nauseam, histoire sûrement de bien enfoncer le clou mais merci on avait compris, il finit vraiment par lasser.    

Extrait :

"Ca, c'est tout le problème avec la lecture, vous projetez sur le texte l'ombre de vos désirs ou de vos craintes, votre ombre à vous qui obscurcit la page jusqu'à que vous ne lisiez plus que ce que vous vous attendez à lire, et tout parle de vous..."

Yv a un ressenti assez proche du mien mais Clara  est plus enthousiaste...


14 commentaires :

  1. Je l'avais noté puis effacé, j'ai bien fait... "Glauque, violent et plombant", ce n'est pas pour moi !

    RépondreSupprimer
  2. j'ai eu des bémols cependant !

    RépondreSupprimer
  3. Dommage, la présentation donnait envie... Mais le glauque-violent-plombant n'est pas pour moi non plus.

    RépondreSupprimer
  4. Ah, ça me rassure, on est deux à ne pas avoir aimé

    RépondreSupprimer
  5. Je l'avais noté, mais avec ton avis, je raye sans hésiter, il y en a tant d'autres !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'avais aussi noté avec enthousiasme mais j'ai été tellement déçue...

      Supprimer
  6. J'hésitais à le lire, la question est réglée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme le dit Aifelle, il y en tant d'autres à découvrir !

      Supprimer
  7. IL avait l'air bien pourtant...mais ce n'est pas le premier avis mitigé que je lis. Je vais passer mon tour donc.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce que je pensais aussi mais je crois que tu peux zapper sans vraiment passer à côté de quelque chose !

      Supprimer

Comme sur Arrajou news , la modération est activée ... votre commentaire sera donc publié et affiché une fois que je l' aurai validé ! Pour que je puisse avoir un lien vers vous , le plus simple est de remplir le champ Nom-URL dans le menu déroulant ci-dessous AVANT de rédiger votre commentaire ... merci et à très bientôt !