dimanche 11 novembre 2012

Jayne Mansfield 1967 (Simon Liberati)















Les derniers mois calamiteux de Jayne Mansfield, vieillie, rongée par l'alcool et le LSD, juste avant l'accident de voiture qui lui coûta la vie en 1967 et dans lequel elle eut certes le crâne violemment enfoncé mais ne fut pas, contrairement à la légende, à proprement parler décapitée.

Cette fois-ci, la parenthèse enchantée semble bel et bien refermée car ce roman qui attendait dans ma liseuse depuis 6 mois et dont j'attendais beaucoup est une cruelle déception ... prix Femina (2011) ou pas !!!
Simon Liberati se concentre quasiment uniquement sur les derniers mois de l'actrice avant son fatal accident de voiture devenu célébrissime. Une lente descente aux enfers qui ne pouvait de toute manière que se terminer dramatiquement, d'une façon ou d'une autre. Mais il le fait dans un style si factuel, si distancié, si froid ... comme un sorte de rapport, que ça ne m'a ni touchée ni vraiment passionnée. J'ai trouvé le récit en lui-même assez désordonné d'ailleurs, multipliant les références à des personnages ou des évènements dont je ne connais rien ou qui ne m'évoquent pas grand chose. Ah ... on est loin du merveilleux Blonde (l'un de mes meilleurs souvenirs de lecture) dans lequel Joyce Carol Oates, avec tout le talent qu'on lui connait, donnait vie de façon magistrale à Marylin Monroe ... brossant, dans toutes ses failles et ses fragilités mais ses forces aussi, le tableau d'ensemble à la fois cohérent et très émouvant  d'une personnalité beaucoup plus complexe que ce qu'on en connait généralement.
Depuis un certain temps, traîne sur ma PAL un autre titre de Simon Liberati : Nada exist et j'ai bien peur que, du coup, il ne reste bloqué là pendant très très longtemps !

L'avis de Dasola qui, elle, vous le conseille...


12 commentaires :

  1. Il ne me dit rien ce livre, car les a priori que j'en ai correspondent à ce que tu as ressenti. C'est dommage car il y aurait sans doute eu matière à étoffer le propos.

    RépondreSupprimer
  2. Il ne me tentait pas du tout pourtant j'avais entendu l'auteur au Prix Goncourt des lycéens l'année dernière à Nantes. Ton avis ne m'incitera donc pas plus à le lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mo, il me tentait beaucoup au départ mais qu'est-ce que j'ai été déçue !!!

      Supprimer
  3. Il ne me tentait pas du tout, donc ça ne va pas gâcher mon après-midi.

    RépondreSupprimer
  4. Je m'apprêtais à écrire à peu de chose près le même commentaire qu'Aifelle ! Il ne me manquera pas, ce roman, même si c'est dommage pour toi... ;-)

    RépondreSupprimer
  5. J'ai eu quelques déceptions avec le prix fémina (ce n'est sans doute pas un prix qui me convient).
    Je t'espère de meilleures lectures bientôt ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je ne me rappelle pas avoir lu auparavant des lauréats de ce prix mais si c'est un coup d'essai, à coup sûr ce n'est pas un coup de maître ! :-(

      Supprimer
  6. Malgré son Prix Femina, je n'ai pas été tentée par ce roman. Comme par celui de cette année, d'ailleurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas non plus tentée par celui de cette année !

      Supprimer

Comme sur Arrajou news , la modération est activée ... votre commentaire sera donc publié et affiché une fois que je l' aurai validé ! Pour que je puisse avoir un lien vers vous , le plus simple est de remplir le champ Nom-URL dans le menu déroulant ci-dessous AVANT de rédiger votre commentaire ... merci et à très bientôt !