samedi 27 janvier 2018

Une vie sans fin (Frédéric Beigbeder)

















A Beigbeder, je peux quasiment tout pardonner : son éternel masque de dandy désabusé, ses attitudes parfois limite tête à claques et, ici, quelques passages légèrement abscons où il m'a un peu perdue. Passages d'ailleurs totalement justifiés mais trop détaillés, trop documentés, trop scientifiques pour ma petite tête de littéraire. Peut- on donc lui faire le reproche d'avoir été sérieux dans ses recherches ? Et non car, comme d'habitude, tout cela est servi avec une belle érudition, un sens de l'humour et de l'autodérision que j'adore. Et comme toujours encore, Beigbeder est en phase avec son époque, voire en avance. La quête de l'immortalité est on ne peut plus d'actualité avec les avancées spectaculaires de la recherche à ce sujet. Et le transhumanisme était déjà au coeur de l'une de mes lectures récentes : L'invention des corps. Et n'allez surtout pas croire, au vu de mon introduction, que c'est rébarbatif à lire, les chapitres plus "didactiques" alternent avec des présentations du  texte beaucoup plus aérées, un brin loufoques même, sous forme de comparatifs souvent...
Une petite pour la route... avantage d'être mort : vous n'aurez plus à subir la famille à Noël, inconvénient : vous les verrez quand même à la Toussaint. C'est bête mais moi ça me fait rire.


12 commentaires :

  1. J'ai beaucoup aimé aussi même si il y a quelques longueurs!

    RépondreSupprimer
  2. Je ne suis pas fan du monsieur et de son écriture non plus. Depuis que j'ai abandonné 99 francs au premier tiers, je n'ai pas récidivé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca date, vraiment, tu devrais réessayer, pas forcément direct avec celui-ci. Un roman français était très bien, franchement... (il y a même une chronique sur ce blog)

      Supprimer
    2. Oui, Aifelle, Un roman français est un petit bijou.

      Supprimer
    3. Je pense vraiment que c'est le bon pour réessayer !

      Supprimer
  3. Je n'ai lu que 99 F, donc tu vois quand en gros... La dernière citation, oui, j'ai entendu cela quand il est venu à la télé(et ça me fait rire)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On dirait que vous l'avez toutes laissé tomber après 99 francs !

      Supprimer
  4. J'adore ! Tu me redonnes envie de le lire. (Quelques tristes sires avaient semé un vague doute en moi).

    RépondreSupprimer
  5. OK pour la citation humoristique. Mais Beigbeder, quand même....

    RépondreSupprimer

Comme sur Arrajou news , la modération est activée ... votre commentaire sera donc publié et affiché une fois que je l' aurai validé ! Pour que je puisse avoir un lien vers vous , le plus simple est de remplir le champ Nom-URL dans le menu déroulant ci-dessous AVANT de rédiger votre commentaire ... merci et à très bientôt !