jeudi 11 avril 2013

L'île des beaux lendemains (Caroline Vermalle)















Jacqueline, 73 ans et 50 ans de mariage avec Marcel le laisse sur un coup de tête et part retrouver sa cousine Nane qui vit sur l'île d'Yeu. Les 2 femmes, pourtant très proches par le passé, ne se sont plus revues depuis leur jeunesse. Malgré son caractère bien trempé, Nane ouvre sa maison à Jacqueline sans lui poser de questions, la laissant se ressourcer tout doucement. Seul et désemparé, Marcel, de son côté, décide de mettre en oeuvre un projet fou qu'il a depuis 30 ans : descendre l'intégralité de la Loire, moitié à pied moitié dans l'eau, et, puisqu'il y sera, finir à la nage les 19 kilomètres de mer qui le sépareront encore de l'île d'Yeu au bout de son périple ...

Cette ravissante couverture, colorée, fraîche et lumineuse comme le printemps qui se fait tellement attendre cette année, est à elle seule une promesse de douceur, de beauté, de plaisir de lecture ... et miracle : les jolis mots qu'on s'attend à y trouver sont bien là, précieusement déposés entre les pages, délicats et légers, à l'image des papillons et des vents qui sont les narrateurs inattendus  du roman. Une belle idée, pleine de poésie, qui m'a un peu désarçonnée durant les premières lignes mais qui m'a finalement  bien vite charmée. Et cette finesse de ton est d'autant plus plaisante qu'elle alterne avec des dialogues à la gouaille savoureuse, particulièrement quand c'est Nane qui prend la parole... Une personnalité hors du commun, cette cousine, toujours prête à accueillir les âmes blessées, particulièrement douée pour les aider à se retrouver ou à se trouver tout court... et c'est, petit à petit, ce que vont faire tous les personnages de cette histoire attachante. Le temps ne fait rien à l'affaire (comme disait Brassens à un autre propos ;-)) il n'est jamais trop tard pour sortir de l'immobilisme, des rancoeurs, des erreurs et des regrets paralysants car la vie est toujours trop courte pour ne pas la vivre pleinement au présent, quel que soit son âge, tant qu'on le peut ... c'est le message plein d'espoir de ce récit vraiment touchant. Il peut paraître naïf ou "cucul", il est pourtant parfaitement lucide et délivré ici de si jolie façon que l'on ne peut qu'aspirer à notre tour, même si ce n'est pas toujours facile,  à ces beaux lendemains...
Une délicieuse lecture, à la saveur plus douce qu'amère, au goût prononcé de bonheur...

Beaucoup d'avis positifs (très peu de négatifs) déjà sur mes blogs lecture préférés ... trop pour que les cite un par un  !


20 commentaires :

  1. Teeeellement agréable cette lecture...

    RépondreSupprimer
  2. Nous sommes d'accord ! Bonne lecture du Dernier lapon !

    RépondreSupprimer
  3. Effectivement, on ne peut que s'attacher à ce livre... :)
    Tu racontes bien ce soulagement que j'ai ressenti aussi à trouver dedans des mots d'une douceur en rapport avec la jolie couverture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah toi aussi ... tu vais eu cette idée et cette appréhensin ? ;-)

      Supprimer
  4. C'est un livre qui fait du bien au moral !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tot à fait ! Même si tout n'y est pas tout rose, on en sort pourtant finalement le sourire aux lèvres !!!

      Supprimer
  5. Je n'avais pas tellement d'appréhension au vu des précédents écrits de Caroline Vermalle, mais ça fait plaisir de voir qu'elle confirme sa petite note bien personnelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas lu L'avant-dernière chance , ce fut donc une découverte totale et une trèes agréable surprise ...

      Supprimer
  6. Pas encore lu l'auteur.
    Mais je me demande si elle est pour moi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Celui-ci est joli sans être mièvre ... que demander de plus ?

      Supprimer
    2. OK !
      Je testerai quand je le trouverai en bibliothèque.

      Supprimer
  7. Une île qui me fait de plus en plus de l'oeil....

    RépondreSupprimer
  8. Je note immédiatement !!!
    beau weekend à toi , le printemps est enfin annoncé ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et tu peux : je mettrais ma main à couper que tu vas adorer ! ;-)
      Très bon week à toi aussi ... oui, printemps annoncé et ça tombe bien : j'ai la maison pleine !!!

      Supprimer
  9. Bon je vois que nous sommes un certain nombre a avoir beaucoup aimé
    J'avais trouvé sur le net une vidéo de l'auteure présentant son livre
    Si tu vas chez Aifelle j'avais mis le lien de cette vidéo lors de son billet
    J'ai également beaucoup aimé Deux Etrangers
    Si tu ne l'as pas tu me le dis je l'ai
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, je ne l'ai pas et n'en ai même jamais entendu parler !
      Bonne journée à toi aussi ...

      Supprimer

Comme sur Arrajou news , la modération est activée ... votre commentaire sera donc publié et affiché une fois que je l' aurai validé ! Pour que je puisse avoir un lien vers vous , le plus simple est de remplir le champ Nom-URL dans le menu déroulant ci-dessous AVANT de rédiger votre commentaire ... merci et à très bientôt !