jeudi 24 janvier 2013

Qu'a-t-elle vu, la femme de Loth ? (Ioànna Bourazopoùlou)















Dans un temps indéterminé mais que l'on devine quasiment contemporain, la surface de la terre a changé. Des continents ont disparu ainsi que la majeure partie de l'Europe à cause d'une montée inéxorable des mers qui s'est arrêtée à Paris. La ville est désormais un port et le siège de la toute puissante Compagnie qui exploite un sel mauve aux vertus étranges, se négociant à prix d'or. Un sel qui vient de l'ancienne mer morte, d'où est partie le Grand Débordement et où une colonie totalement isolée du reste du monde, contrôlée à distance par la Compagnie en la personne d'un gouverneur, extrait le fameux sel dans des conditions épouvantables ...

WAOUH ! Alors, si vous avez envie d'un livre surprenant, qui sorte complètement des sentiers battus, celui est à découvrir absolument ! Remarqué et noté cet été chez Keisha, je ne l'ai revu ensuite sur aucun des blogs que je fréquente et je n'en avais plus qu'une très vague idée quand je l'ai commencé ... le choc en a été d'autant plus grand. Car au début, c'est vraiment déroutant et le monde décrit là, s'il est familier par certains aspects, fait en même temps sauter tous les repères. Repères temporels d'abord car même si la Compagnie à Paris fait irrésistiblement penser aux dérives actuelles des grands trusts dans une société où l'argent prédomine au détriment des individus, la colonie, elle, semble avoir régressé dans un système archaïque, privé de tout moyen moderne et de toute communication, régi par un potentat local doté de tous les pouvoirs. Repères de la raison ensuite car les 6 personnages principaux de la colonie qui alimentent le récit par leurs lettres au siège de  Paris ont non seulement des doubles identités mais semblent en outre avoir totalement pété les plombs suite à la mort du gouverneur.  Et l'on ne sait plus ce qui est de l'ordre de la paranoïa, de la pure invention, de la folie dure ou de la réalité la plus effrayante.  Pour tenter de démêler cette correspondance insensée, la Compagnie fait appel à Paris à Philéas Book, spécialiste depuis 30 ans pour le Times d'une rubrique de Lettres croisées, des sortes de mots croisés mais à base de plusieurs véritables lettres entières, faisant apparaître en solution un sens caché.
Je me rends compte que tout cela doit vous paraître bien abscons (tout comme m'a paru le roman au début à tel point que je me suis demandée si ça allait être pour moi) et que ça ne sert à rien d'essayer d'expliquer plus avant, c'est mission impossible. Je me contenterais donc de vous dire que c'est  brillant, éblouissant d'imagination (il fallait quand même l'inventer) de richesse narrative et de maîtrise.  C'est violent, angoissant, oppressant, délirant mais aussi picaresque, burlesque (un terme qui revient dans au moins 2 autres billets mais tellement approprié) et faussement absurde (la littérature par l'absurde n'étant vraiment pas ma tasse de thé).  Car il y a tout de même un fin mot à toute cette histoire abracadabrante et quelle conclusion ! Mais ça ... chut !!! Satire des totalitarismes étatiques, économiques et religieux, fable écologique, étude sociologique et psychologique, pamphlet sur la colonisation et l'esclavagisme, les niveaux de lecture sont nombreux et habilement abordés.  Bref, dans ce bouquin au titre à coucher dehors, il y a du Georges Orwell, du Kafka, du King aussi peut-être pour le côté surnaturel et le suspense mais il y a surtout la patte géniale d'une auteure grecque dont je n'avais jamais entendu parler, créant un univers foisonnant, marquant et très personnel qui mérite grandement d'être plus connu...

Les billets de Keisha, la tentarice, elle-même tentée au départ par A girl from earth ... et en cherchant un peu, j'ai aussi trouvé 2 autres avis : ici et  !


18 commentaires :

  1. Je l'avais vu chez Keisha et réussi à l'oublier .. je ne te remercie pas ! Le titre n'est pas idiot du tout, on peut se le demander et Phileas Book, c'est irrésistible.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, on se le demande ! Quant à toi, je sens que tu es bien ferrée là !!! ;-)

      Supprimer
  2. J'aurais pu le faire voyager chez toi... Il est allé chez gwen (ravie!) et maintennt retour ici.
    Mais l'essentiel est que tu dises wahou! et ainsi tu pourras le prêter à ton entourage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vraiment incroyable ce bouquin, je te remercie de me l'avoir fait découvrir !

      Supprimer
  3. Oh que c'est tentant...Ce que tu en dis me laisse à penser que je pourrais aimer...bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je pense que tu pourrais aimer ... sur tes conseils, j'ai lu Novecento, pianiste et j'ai aimé ... il y a un billet plus bas ! ;-)

      Supprimer
    2. Je viens de commencer ce bouquin et le polar "à la vue , à la mort" est aussi sur mon chevet...bises

      Supprimer
  4. Euh... Il est dans ma PALI (= PAL Invisible, comprendre ebooks achetés !) !
    Du coup je n'ai lu que le tout début de ton billet (vers lequel je reviendrai quand j'aurai lu le roman), me contentant de noter que tu avais l'air enchantée de ta lecture !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien ça : enchantée ! :-D
      Et je suis quasiment sûre qu'il va beaucoup te plaire également, à toi particulièrement !

      Supprimer
  5. Déjà repéré chez Keisha... Le gang des tentatrices a encore frappé ! ;-)

    RépondreSupprimer
  6. bon ben je vais être à court de lecture d'ici un jour ou deux. Il me reste quelques roupies chez PriceMinister, je vais de ce pas me le commander.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te l'aurais bien envoyé mais je l'ai lu en version numérique !

      Supprimer
  7. çà y est je l'ai lu , un roman déroutant... j'ai aimé, certes , je l'ai lu assez rapidement, mais je ne peux pas dire que ce soit un coup de coeur, cette atmosphère tellement particulière et délétère m'a laissée un peu à distance et c'est la curiosité qui m'a fait avancer dans la lecture...ce qui en soit est déjà une réussite !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En tout cas, contrairement au roman dont on vient de parler toutes les 2 par comm juste avant, je me souviens ( et me souviendrai je pense) parfaitement de celui-ci !

      Supprimer
    2. Oui , je suis bien d'accord !

      Supprimer
    3. Et c'est déjà le signe d'une lecture de qualité ? ;-)

      Supprimer

Comme sur Arrajou news , la modération est activée ... votre commentaire sera donc publié et affiché une fois que je l' aurai validé ! Pour que je puisse avoir un lien vers vous , le plus simple est de remplir le champ Nom-URL dans le menu déroulant ci-dessous AVANT de rédiger votre commentaire ... merci et à très bientôt !