lundi 9 décembre 2013

Se retenir aux brindilles (Sebastien Fritsch)

















Ariane, en fuite avec ses deux enfants, Enzo 4 ans et Abigaëlle bébé encore au sein, se réfugie dans l'urgence chez Marthe, sur les lieux de son enfance...

Je me suis enfin décidée à entamer ce roman qui trainait sur ma PAL depuis un an parce que j'avais peur de le trouver "gnagnan", trop plein de bons sentiments. J'avais retenu des billets que j'avais lus à l'époque de sa sortie les nombreux atermoiements d'Ariane et ça m'avait fait craindre quelque chose d'un peu mou. Quelle heureuse surprise donc, à sa lecture, car rien de vraiment mou ici, non, de la dureté oui en revanche, beaucoup de manipulation aussi mais de bons sentiments, si peu...  Et la peur surtout, présente depuis l'enfance dans la vie d'Ariane, et maintenant la violence qui donne un nouveau visage à celle-ci ! Dans un lent va-et-vient entre ses souvenirs et l'horreur de sa situation actuelle, Ariane nous livre petit à petit l'intégralité de son histoire et la tension qui ne cesse de monter, nous fait constamment craindre une dénouement funeste, aussi bien dans le passé que dans la réalité présente. Malgré des réserves sérieuses à propos de deux ou trois révélations qui m'ont semblé peu crédibles, j'ai beaucoup aimé l'analyse psychologique de cette femme, tout en finesse, et qui mérite d'autant plus d'être soulignée qu'elle est née sous la plume d'un homme ! Et quand je regarde cette couverture et ce titre à la fois poétique et ô combien évocateur, je me dis qu'il aurait dû me tenter bien avant...



12 commentaires :

  1. Il y a des livres qui attendent tout simplement le bon moment .. je garde de ce roman le souvenir d'une écriture sensible et fine, sur un problème encore trop actuel.

    RépondreSupprimer
  2. Un roman que j'hésite à lire, de peur qu'il soit trop dur, justement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dur, non ! Tout est dans la psychologie plutôt que dans les faits...

      Supprimer
  3. Tu vois que ce n'était pas gnangnan ! ;-) La rencontre a été réussie, c'est mon cas aussi avec ce livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement: NON ! ;-)
      Du coup, après 2 belles lectures partagées, je vais peut-être même me lancer sur la lettre à Helga ( sur ma PAL par hasard) qui me dit moyen mais... ton billet est tellement riche et après 2 essais transformés pour moi, je me dis : pourquoi pas ??? :-)

      Supprimer
  4. J'ai hâte de lire de nouveau Sébastien Fritsch ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as lu quoi déjà ? Celui-là ou un autre...

      Supprimer
    2. J'ai lu celui-ci, "invitation pour la petite fille qui parle au vent", "derrière toute chose exquise" et "le dernier crime"... tu vois je le connais bien. ;)

      Supprimer
  5. Assurément un roman à inscrire sur ma "to read list "... j'adore le titre! bises
    ps: je suis plongée dans "au revoir la-haut", car ton billet m'avait fortement donné envie et qu'est ce que c'est bien!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est si rare que nous ne soyions pas en phase sur nos lectures ! :-)

      Supprimer

Comme sur Arrajou news , la modération est activée ... votre commentaire sera donc publié et affiché une fois que je l' aurai validé ! Pour que je puisse avoir un lien vers vous , le plus simple est de remplir le champ Nom-URL dans le menu déroulant ci-dessous AVANT de rédiger votre commentaire ... merci et à très bientôt !