vendredi 22 juin 2012

Ouragan (Laurent Gaudé) - Format broché















Nouvelle Orléans, l'ouragan Katerina approche. Quelques heures avant, pendant et juste après, vont s'entrecroiser les destins d'une dizaine de personnes, leurs voix se rejoignant dans un choral saisissant au coeur de l'apocalypse ...

Quelle force, quel souffle dans ce roman ! Pas celui de l'ouragan, certes, mais vraiment puissant. J'en suis encore toute bousculée. J'avais depuis longtemps envie de le lire car j'avais beaucoup aimé Zola Jackson sur le même thème et je voulais comparer, voir comment 2 écrivains traitaient le même sujet dramatique sur le mode de la fiction. Pour être tout à fait honnête, je restais sur le bon souvenir de Zola Jackson et étais quasiment sûre que ce serait mon préféré ... Comme quoi, il ne faut jurer de rien en littérature car Ouragan m'a happée immédiatement entre ses pages et m'a entraînée à sa suite sans répit jusqu'à la toute dernière ! Dans ce roman choral, chaque personnage a sa propre histoire et chaque voix compte qui, en se mêlant à celle des autres, finit par créer une vision d'ensemble du chaos qui les entoure. Et quand je dis que les voix se mêlent, c'est au sens littéral, je pense en particulier à quelques passages où la phrase court sans s'arrêter sur 2 ou 3 pages, passant d'un personnage à l'autre sans discontinuité, reflétant les pensées de chacun sans transition, le tout étant cependant parfaitement limpide ... J'aime rarement les très très longues phrases qui ne prennent pas le temps de la respiration mais c'est là parfaitement justifié et brillamment maîtrisé. Ailleurs, les phrases sont au contraire courtes, saccadées. En tout cas j'ai beaucoup aimé et l'écriture, presque scandée ou chantée comme un blues, par moments, m'a vraiment emportée ...
Des points communs avec Zola Jackson : un personnage fort et indéracinable de vieille femme noire, digne malgré tout jusqu'au bout, la dénonciation de l'attitude du gouvernement américain, faisant évacuer les blancs et  laissant comme toujours les noirs défavorisés à leur triste sort, les secours arrivant ensuite bien tard et de manière très désorganisée. Et puis, cette image d'horreur commune aux 2 livres et qui me restera : les alligators prenant possession de la ville dévastée ... les rues inondées qui tout d'un coup ont des dents ! Cependant, les 2 romans sont très différents et  méritent amplement d'être découverts tous les 2, leur propos se renforçant mutuellement, en particulier sur la souffrance du peuple noir ...

De Laurent Gaudé, je n'ai lu jusqu'à présent que Le soleil des Scorta. J'ai sur ma Pal depuis bien longtemps Eldorado dont je n'ai pas entendu que du bien alors, comme cet Ouragan est une vraie révélation, très très proche du coup de coeur, j'espère ne pas être trop déçue quand je me déciderai à l'entamer ...

Les billets de Cécile que je remercie infiniment pour le prêt, de Stephie, de Choco qui menace de fouetter ceux qui ne le liront pas et de Sandrine, beaucoup plus mitigée, elle !



16 commentaires :

  1. Je te conseille Eldorado, et mon préféré (mais tout le monde n'a pas aimé) est La porte des enfers...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Depuis le temps qu'Eldorado traîne sur ma PAL, je vais bien finir par me décider à le lire et je note La porte des enfers.

      Supprimer
  2. Contente qu'il t'ait plu ! Moi aussi, Eldorado est sur ma PAL (et même en double exemplaire !). Kathel a raison de te parler de la porte des enfers, il est superbe. Mais très particulier avec notamment une part importante de mysticisme qui peut dérouter, et dont on trouve aussi une touche sans le personnage du prêtre dans Ouragan. Pour moi, c'est un magnifique livre sur le deuil.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai tellement aimé celui-ci que je suis toute prête à découvrir ces 2 là !

      Supprimer
  3. Pour une fois , nous n'aurons pas eu le même ressenti: j'ai détesté ce livre...je suis incapable de te détailler pourquoi parce que cela fait longtemps que je l'ai lu ...puissant certes mais j'avais un sentiment de malaise en le lisant !!!je n'ai aimé ni les personnages ni l'atmosphère...En revanche j'avais adoré "La porte de enfers", c'est un de mes tout premiers billets de lecture sur mon blog ...bon weekend avec le soleil enfin au rendez-vous...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, tiens ... pour une fois ! Décidément, il faut que je lise cette Porte des enfers !!! Et le soleil enfin revenu, tant mieux ... car ce sont les fêtes de Bilhères ce week-end ...

      Supprimer
  4. Si c'est aussi bon que ''le soleil des Scorta'' je suis preneur car Eldorado m'avait, un peu, déçu.
    Bon dimanche

    Le Papou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien différent du Soleil des Scorta mais j'ai vraiment aimé cet Ouragan !
      Bon dimanche aussi ...

      Supprimer
  5. Sûrement un bon livre mais que je n'ai que moyennement aimé. Je lui ai préféré de beaucoup "Le soleil des Scorta".

    RépondreSupprimer
  6. Un auteur dont j'apprécie peu la prose. Je n'arrive pas à entrer dans son univers.

    RépondreSupprimer
  7. tu en parles très bien, une écriture exceptionnelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! ;-)
      J'ai été vraiment frappée par l'écriture, oui ...

      Supprimer
  8. Je n'ai pour ma part pas aimé ce roman: trop peu de pages pour trop de personnages, qui sont de surcroît un peu caricaturaux. Les situations m'ont en plus paru peu crédibles, et même le style a fini par me lasser (pourtant j'aime bien Gaudé d'habitude, mais là, je ne sais pas, ça n'a pas pris). Bref, une grosse déception que ce roman, qui ne parle finalement que très peu de l'ouragan!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas du tout ce que j'en ai ressenti ... comme quoi , chaque livre parle différemment à chaque lecteur !

      Supprimer

Comme sur Arrajou news , la modération est activée ... votre commentaire sera donc publié et affiché une fois que je l' aurai validé ! Pour que je puisse avoir un lien vers vous , le plus simple est de remplir le champ Nom-URL dans le menu déroulant ci-dessous AVANT de rédiger votre commentaire ... merci et à très bientôt !