dimanche 19 février 2012

La délicatesse ( David Foenkinos )















Nathalie et François se rencontrent et c'est l'amour fou jusqu'à ce que François meurt brutalement dans un accident. Anéantie, Nathalie se réfugie dans son travail sans plus rien voir autour malgré la pression de son entourage. Et c'est peut-être bien à cause de cette pression justement que sur un coup de tête, dans son bureau, elle embrasse un jour l'un de ses collègues : Markus, terne et insignifiant au possible ... 

Ce petit livre à la grande réputation (10 prix littéraires, hein, quand même !) traînait sur ma PAL depuis bien longtemps déjà (avant la version film récente qui l'a relancé) mais il y avait toujours un autre titre qui m'attirait plus et il restait là à se morfondre jusqu'à ce que je lise dernièrement le billet de Voyelle et Consonne si virulent qu'il m'a à la fois bien fait rire et intriguée ... du coup, je n'ai évidemment pas suivi le conseil, qui m'a été donné en commentaire, de l'enfouir tout en dessous de ma PAL et me suis au contraire empressée de le commencer ! Et mon avis pourrait sans doute se résumer à : mouais, tout ça pour ça !!! Je n'ai ni adoré ni franchement détesté non plus ... si certains passages ou tournures m'ont amusée c'est vrai, d'autres m'ont gênée ( au même titre que quand on est témoin d'une maladresse, d'une lourdeur ... exactement l'inverse de la délicatesse donc, non ?) ou horripilée. La recette de ce qui est censé faire son originalité : des notes en bas de page au ton décalé ( ex: 1) C'est étrange de s'appeler Alice et de se retrouver dans ce genre de soirées pour rencontrer un homme. En général, les Alice rencontrent facilement des hommes. 2) C'est étrange de s'appeler Alice et de travailler dans une pharmacie. En général, les Alice travaillent dans des librairies ou des agences de voyages. 3) A ce stade, on peut s'interroger : s'appelait-elle vraiment Alice ?) ou des digressions loufouques constamment intercalées dans le fil du récit, qui vont de "La discographie de John Lennon s'il n'était pas mort en 1980" à "La recette du risotto aux asperges" étonne et séduit d'abord mais montre très rapidement ses limites.
Bref, je n'ai pas franchement passé un mauvais moment mais La délicatesse ne va pas non plus me laisser une impression bien forte. Il me semble d'ailleurs avoir déjà lu de l'auteur Le potentiel érotique de ma femme mais  je ne me souviens absolument plus de quoi ça peut bien parler et je ne le retrouve même pas sur mes étagères ... Quant au film, aucune intention d'aller le voir avant, aucune intention d'aller le voir maintenant !
Entre l'avis dithyrambique de Noukette, totalement séduite, qui vous conduira vers de nombreux autres billets positifs et celui férocement drôle de Voyelle et Consonne, je me sens dans un entre-deux, en phase donc avec le ressenti des Livres de George, parfaitement d'accord sur de nombreux points, particulièrement en ce qui concerne les allusions faites à d'autres livres dans le roman.


22 commentaires :

  1. J 'avais lu le billet de Voyelle et Consonne, et était d'accord avec leur billet. Tout pour çà... J'étais impatiente de connaître ton avis et ne suis pas surprise : rien de vraiment exceptionnel dans l'écriture, diversions agaçantes, et sur le fond , toute cette guimauve me donne la nausée ! J'étais à la limite de l'abandon, et résultat, je n'irai pas voir ce film que j'aurais sans doute eu envie d'aller voir sans cette lecture !

    RépondreSupprimer
  2. J'ai commencé à le feuilleter samedi dans un salon de thé (ils mettent de plus en plus souvent des livres à disposition). Après quelques pages, j'ai pensé que ce n'était pas pour moi du tout. D'ailleurs, je n'ai pas été tentée par le film non plus. Je vais aller lire l'avis de Voyelle et Consonne.

    RépondreSupprimer
  3. Je l'ai lu, aimé... je l'ai trouvé léger et délicat, facile à lire et réjouissant... Jean-Pierre a aimé aussi... ce n'est pas un grand livre, ce n'est pas non plus de la littérature de gare... effectivement il y a eu beaucoup d ebuzz autour de ce livre dont je ne crois pas vraiment qu'il fut justifié sans pour autantaller jusqu'à dire que le bouquin n'est pas bon... j'avais passé un bon moment, voilà... j'ai beaucoup aimé celui que tu es en train d elire ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Donc, encore une fois nous sommes à peu près d'accord ! ;-)

      Supprimer
  4. ça fait du bien de lire un avis sur un livre dont on peut se passer ! j'en note tellement d'autres ! ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Je fais partie de ceux qui ont adoré...

    RépondreSupprimer
  6. Surtout ne tente pas le film
    Même en DVD!!!
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rassure-toi ... aucun risque !!! ;-)
      Bises aussi ...

      Supprimer
    2. Je ne sais pas pourquoi, mais je n'ai jamais été tentée par les romans de cet auteur... Bises et bon dimanche Véronique !

      Supprimer
    3. Et moi je ne suis pas vraiment tentée pour continuer avec lui ...

      Supprimer
  7. J'avais réussi à me glisser dans l'histoire et la narration, et, au final, il m'avait plu.

    RépondreSupprimer
  8. Amitiés du département de la Drôme, Pascal.

    RépondreSupprimer
  9. J'ai bien aimé cette lecture agréable. Bien envie de voir le film !

    RépondreSupprimer
  10. je fais partie des "non convaincues" !

    RépondreSupprimer

Comme sur Arrajou news , la modération est activée ... votre commentaire sera donc publié et affiché une fois que je l' aurai validé ! Pour que je puisse avoir un lien vers vous , le plus simple est de remplir le champ Nom-URL dans le menu déroulant ci-dessous AVANT de rédiger votre commentaire ... merci et à très bientôt !